Paracha Pékoudé

Commentaires fermés

février 25, 2014 par Sivann

Pikoudei

HAPPY END dans notre paracha PEKOUDE les enfants, une grande entreprise se conclut !

Généralement, nous terminons le second houmach de notre chère Torah par des parachiot indissociables, la paracha VAYAQHEL et sa sœur la paracha PEKOUDE.

Mais lorsqu’une année comporte un mois supplémentaire, ADAR 2, alors les deux sœurs se séparent temporairement ! Et c’est la paracha PEKOUDE qui clôt notre houmach CHEMOT !pekoudé paracha

OUFFFF !!! Que de chemin parcouru depuis le début de notre deuxième Livre!

Rappelez-vous !

L’oppression des Bné Israel en Egypte, l’intervention de Moché Rabénou, les incroyables plaies, la sortie d’Egypte, la destruction de l’armée de Pharaon !

Puis le long voyage de la mer vers le Sinaï, le cadeau du Chabbat, la manne prodigieuse, l’eau miraculeuse du rocher d’Horeb, la bataille de Rephidim, l’arrivée de Ythro !

Suivit de l’évènement le plus spectaculaire de tous les temps : Matan Torah, le don de la Torah! Ce malgré la faute du veau d’or, merci Moché Rabénou !

Et depuis la paracha Tetsavé, Hachem nous donne également toutes sortes d’instructions concernant la construction du Michkan… Il nous fallait attendre PEKOUDE pour voir enfin Cette Maison Sacrée s’ériger parmi les Bné Israel.

open house

 

UNE GÉNÉROSITÉ BIEN ORDONNÉE

C’est avec joie que nos ancêtres avaient confié tous leurs trésors à Moché Rabénou pour la construction du Tabernacle, du Michkan. donate

Ils souhaitaient tellement faire honneur à Hachem, Lui qui devait résider dans ce « mini-temple » ; ils furent tellement généreux que leurs dons excédèrent largement les besoins.

Les Bné Israel firent bien sûr confiance à Moché pour l’administration des dons, son accountant travauxhonnêteté n’était plus à prouver, Hachem Lui-même se porta garant de son intégrité : « Dans toute Ma maison, il est le plus fiable ».

Pourtant, Moché Rabénou tint à ce que les comptes de l’or, l’argent, le cuivre, tous les objets et matériaux précieux ayant servis à la réalisation du Michkan, de Ce Lieu sacré, soient comptés scrupuleusement.

Moché a tenu ainsi à ce que personne ne puisse avoir le moindre soupçon à son égard.

Car il avait surpris de biens tristes accusations notre Moché ! Certaines personnes très mal intentionnées murmuraient en effet que Moché s’appropriait les richesses récoltées :suspected

« Mais pourquoi Moché est-il si riche ? se disaient les méchants

Il doit prendre une partie des dons c’est certain ! »

L’ignorance et la bêtise font bon ménage avec la méchanceté, ces mêmes méchants n’avaient pourtant pas protesté lorsqu’il fût question de donner des kilos d’or pour la confection du veau d’or !

D’autant que la richesse de Moché provenait d’un cadeau d’Hachem, Celui-ci lui avait en effet permis de garder les éclats de saphir qui restait après la gravure des Tables de La Loi.not guilty

Suspecté, le pauvre Moché dût alors faire taire ces calomnies et pour plus de transparence il confia à Ithamar, le fils d’Aaron, le soin de compter les dons, un à un, de contrôler et publier les résultats.

Il n’y aurait plus aucun doute à présent sur la loyauté de Moché Rabénou !

Plus que cela !!! Ce compte rendu précis, ce bilan comptable, donnait de la « droiture » winner teamà la construction du Michkan et il permit aussi à chacun de comprendre où se situait sa part de travail dans l’élaboration des travaux.

Après le décompte affiché, ils pouvaient être fiers les enfants d’Israël !  Chacun avait conscience qu’il composait cette multitude de richesses, celles-là même qui composaient LE « Temple portatif », quel honneur !

Tous avaient donné ce qu’ils pekoudé paracha made with lovesouhaitaient et Hachem était très vigilent sur la sincérité de chaque dons, ceux qui n’étaient offert que par vanité étaient réduits en poussière ! Pas question de construite le Michkan sans cœurs !

Il y avait de l’or, du cuivre, du bois, de la laine, des pierres précieuses, de l’huile, des épices ect : 15 matériaux en tout composaient le Michkan.

Mais il y en a un pourtant qui fût donné par HalfSheqelchacun en même quantité : l’argent, utilisé pour les socles. Un demi shekel d’argent, ni plus ni moins ! « Le riche ne donnera pas plus, et le pauvre ne donnera pas moins »

Parce qu’aucun membre des Bné Israel ne devait se sentir plus important ou moins fondationsimportant que son voisin : TOUS AVAIENT PARTICIPE ÉQUITABLEMENT AUX FONDATIONS DU MICHKAN. Ces socles d’argent soutenaient l’ensemble de la Maison sacrée, quel rôle primordial, quelle force ! Et enfouis dans le sol, on les apercevait à peine ces socles, quel humilité !b unique

Tous comme les Bné Israel avaient contribué chacun à sa manière à l’ensemble du Michkan, nous apportons tous diverses qualités à notre peuple, chacun de nous possède donc un potentiel unique de servir Hachem en tant que membre du Klal Israel.

Et si nous sommes tous bien singuliers les uns des autres, nous sommes aussi tous semblables face à Hachem, égaux dans cette identité qui nous appartient : notre identité juive. La même égalité qui réunissait les Bné Israel dans leurs participations identiques à la construction des socles d’argent du Michkan, les fameuses fondations…

keep calm and be jewish

 

LE MICHKAN ÉRIGÉ:fin tx

Tous les composants étaient maintenant réunis pour achever le Tabernacle, ce magnifique prototype du Beth Hamikdach !

Pour mener à bien l’œuvre de tous, des hommes, des femmes et aussi des enfants, les Bné Israel avaient besoin de sagesse et c’est Betsalel et Aholihav qui furent choisis pour diriger les travaux « comme L’Eternel l’avait prescrit à Moché Rabénou » :

On voyait peu à peu se mettre en place les poteaux de bois et leurs fameux socles en constructionargent,

les trois peaux qui formaient le toit,

le rideau Parokhete qui séparait le Kodech Hakodachim du reste du tabernacle,

l’Arche Sainte Aron HaKodech, contenant les Tables de la Loi,

le Chandelier à sept branches la Ménora,

la Table des Pains Choulkhane,

l’Autel intérieur en or pour les encens Mizbéah Hahitson,

un bassin en argent,

les poteaux et les rideaux de filets pour délimiter la cour Hatser.abraham

Et la construction se déroulait sous les clins d’œil  bienveillants d’Hachem :

Durant tous ces merveilleux travaux, on vit beaucoup de miracles comme celui qui permit de voir s’accorder les différents matériaux entre eux. Ni clous, ni vis pour notre Michkan ! L’or allait entourer les poutres de bois, le cuivre sympathiser avec les pierres précieuses, l’argent avec les poteaux, ectmagic

Tous s’entendirent à merveille et le Michkan s’assemblait de lui-même !

Nous verrons ce même miracle se reproduire 440 ans plus tard lors de la construction du Beth Hamikdach par le roi Salomon, fils du roi David : « De même, lorsque le roi Salomon construit le Temple à Jérusalem, le travail qu’il commença s’acheva tout seul. »

Les travaux du Michkan s’achevèrent au mois de Kislev mais Hachem demanda à Moché Rabénou d’attendre le mois de Nissan pour inaugurer Ce Lieu Sacré. Si tout était prêt, pourquoi Hachem souhaitait-il attendre 3 mois ?

Parce que Nissan symbolise le renouveau ! Il marque le printemps, aviv, et fût également nissanle mois où nous avons été libérés de Mitzrayim, de l’egypte. Nissan sera donc le mois de l’inauguration du Michkan, une qualité supplémentaire pour notre 1er mois de l’année : « Ce mois-ci est pour vous le commencement des mois ; il sera pour vous le premier des mois de l’année. »

Et un autre miracle les enfants en ce jour de Roch Hodech Nissan, jour où Moché érigea le Michkan! Alors qu’il ne pouvait raisonnablement accueillir plus de 2500 personnes, c’est tous les Bné Israel qui réussirent à rentrer dans Le Lieu Sacré : des millions de personnes !crowd

Il faut normalement des milliers de m² pour recevoir autant d’hommes, de femmes et sardinesd’enfants ! Mais Hachem voulait que tous soient présents dans Sa Maison, Il permit même à chacun d’avoir l’espace nécessaire pour s’incliner sans déranger son voisin ! Non non non, ils n’étaient pas serrés comme des sardines nos ancêtres !

Quel moment exceptionnel fut l’inauguration du Michkan, ils se tenaient tous dans inaugla cour où ils virent le feu descendre du ciel et entrer dans le Michkan, sur le Mizbayach et brûler les sacrifices ! Quel spectacle extraordinaire ! Moché mit en place tous les objets et ustensiles sacrés puis il initia Aaron et ses fils dans leurs fonctions de Cohanim, les débuts d’une longue histoire au service d’Hakadoch Baroukh Hou !

michkan

LA NUÉE DE RETOUR :

« la nuée couvrit la tente d’assignation et la gloire de l’Eternel emplit le Tabernacle ».

Quelle ne fut pas leur surprise lorsque les Bné Israel virent descendre une colonne de nuée ! Celle-ci avait disparu après le faute du veau d’or et la revoici enveloppant le NUEEMichkan !

Qu’ils étaient heureux nos ancêtres ! Qu’ils étaient joyeux ! Car ils avaient compris que le retour de la nuée était signe qu’Hachem résidait parmi eux et leur avait pardonné la faute du veau d’or ! Quel bonheur, MERCI HACHEM !

Depuis, nous appelons également le Michkan : Michkan Haédouth, la tente du Témoignage. Hachem avait une nouvelle fois témoigné de Son Amour pour le peuple d’Israël.

Chabbat Chalom Bambinos!

cloud


Commentaires fermés

Désolé, il n'est plus possible de laisser des commentaires.