Paracha Ki Tetse

0

mars 8, 2012 par Sivann

ki Tetse

KI TETSE

« Quand tu sortiras en guerre sur tes ennemis… »

« Si tu trouves le nid d’un oiseau(…) ne prends pas la mère avec ses petits.»

« Tu agiras de même à l’égard de toute chose perdue par ton frère et que tu aurais trouvée; tu n’as pas le droit de te dérober. »

Cette semaine les enfants, nous allons nous diriger pas à pas vers trois mitsvots bien utiles pour être encore meilleurs.
C’est notre paracha KI TETSE qui nous les offre :

LA FORCE, LA BIENVEILLANCE ET L’HONNETETE.

A L’ATTAQUE ! Notre paracha Ki tetsé débute par « Quand tu sortiras en guerre sur tes ennemis… »…

Avant notre naissance, lorsque nous sommes dans le ventre de notre maman, Hachem se dit :
« J’ai besoin de ce futur petit bébé pour poursuivre le chemin d’Israel, du peuple juif, j’espère qu’il va réussir sa mission ! Pour cela, Je vais lui donner toutes les armes nécessaires : Ce petit corps qui va grandir et cette âme qui va grandir elle aussi… »

Il demande tout de même à notre âme si elle est d’accord, car sans volonté on ne fait rien de jolie :
« C’est d’accord ! Répond notre âme, je descends dans cette vie et nous deviendrons ce petit bébé. C’est pour mener un très beau combat et m’améliorer, que toi Hachem Tu m’envois à cet endroit du monde, avec cette famille et ces amis, ces qualités et ces défauts et toutes ces bénédictions ! »

Et nous voici donc sur terre ! Go !

A nous de profiter de cette vie avec respect et confiance en Hachem et réaliser notre mission !

Notre première ligne de défense dans ce combat pour la vie du peuple juif et donc notre vie à nous, c’est d’avoir bien conscience de nos ennemis pour ne pas tomber dans les pièges du yetser hara, du mauvais penchant.

Notre peuple a dut combattre bien nombre d’ennemis comme haman à Pourim ou Antiochus à Hannouka, et comme nos ancêtres, nous aussi nous devons nous battre contre toutes sortes d’ennemis qui nuiraient à notre vie.

Hachem a prévu pleins d’épreuves pour nous, plus ou moins difficiles.
Pourquoi ? Pour nous montrer le chemin et pour que l’on devienne à chaque fois meilleur ! Évidemment « gamzou lé tova » ! « Tout est pour le bien »

Mais attention les enfants, nous ne devons pas avoir peur de ces épreuves, bien au contraire !

Restons zen! Car elles sont faites pour nous, SUR MESURES !  Il nous faut donc trouver un peu de force, de réflexion et de sérénité et nous y arriverons bezrat Hachem!

-    Des bonbons non cachers à portée de mains ? Non ! Nous y arriverons, ils n’entreront pas dans notre petite bouche !
-    Un de nos proches est malade ? Nous arriverons à le réconforter par de jolies attentions !
-    Un copain à l’école veut nous entrainer à faire de mauvaises choses ?  Nous arriverons à être plus malin que lui et ne le suivrons pas dans ses bêtises !

Oui nous sommes forts!

Avec de la Confiance et en étant surs de nous, avec un esprit harmonieux et entier, nous sortirons ainsi victorieux de chaque bataille, petite ou grande !

Et si parfois nous échouons ?  Cela peut bien sure arriver, nous ne sommes pas toujours parfaits !
Mais parce que nous sommes unis à Hachem, Il nous envoie d’autres clins d’œil pour nous rattraper, d’autres batailles et nous retrouvons alors notre chemin car nous sommes rusés !

CHILOUAH HAQEN

« Si tu trouves le nid d’un oiseau, dans un arbre ou sur le sol, avec des oisillons ou des œufs et que la mère couve les oisillons ou les œufs, ne prends pas la mère avec ses petits. Fais partir la mère et ne prends que les petits… »

Pourquoi notre paracha nous demande-t-elle de ne pas prendre des oisillons sous le nez de leur mère?

Comment pourrait-on faire cela ? Une telle chose serait vraiment très méchante et causerait beaucoup de chagrin à la maman oiseau !

Hachem nous donne donc ici une mitsva très facile à accomplir afin de nous enseigner la compassion et la préservation de la nature, une mitsva bienveillante et écolo !

Il est en effet important les enfants d’avoir de l’empathie, de l’affection pour le monde qui nous entoure. C’est en étant gentils et respectueux envers les animaux et les végétaux, créatures d’Hachem,  que nous remplissons nos petits cœurs et nos petites têtes de belles valeurs.

Savez-vous ce qu’il arrive lorsque nous effectuons cette mitsva ? L’ange des oiseaux, le « sar », demande grâce à Hachem et Il répand alors une bénédiction sur toute la terre ! « véra’hamav âl kol maâssav, Sa miséricorde est sur toutes ses œuvres »

L’HONNETETE

« Tu agiras de même à l’égard de toute chose perdue par ton frère et que tu aurais trouvée; tu n’as pas le droit de te dérober. »

Notre paracha nous enseigne une qualité essentielle à avoir : l’honnêteté.

Que récolte-t-on à voler un objet ou un mérite à une personne ? Pas grand chose les enfants, si ce n’est de la honte !

Alors pour être bien dans nos baskets, soyons corrects et intègres envers notre prochain mais également nous précise la paracha ne fuyons pas !

Pourquoi rajoute-elle cela ? Parce qu’il est bien souvent plus facile d’être hypocrite et égoïste pour ne pas se sentir obligé d’intervenir et d’agir.

Mais pouvons-nous avoir bonne conscience en volant une personne ou en faisant semblant de ne pas voir qu’elle a besoin de nous ? Bien sure que non, pour le bien d’autrui et pour nous même aussi, rien ne sert de nous dérober.Si notre maman a perdu un objet auquel elle tient beaucoup ou que notre frère est triste, nous devons tout faire pour les aider !

Merci paracha Ki tetsé pour tous ces conseils qui vont nous aider, c’est certain, à être plus respectueux de notre vie, celle des autres et aussi celle de la nature !

Sivann


0 commentaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>