Paracha Tsav

1

mars 18, 2011 par Sivann

Tsav

 

 

« Un feu continuel sera entretenu sur l’autel il ne devra point s’éteindre »

 

 

Notre paracha Tsav les enfants va nous transporter dans les valeurs les plus importantes et les plus essentielles :

 

Savoir remercier Hachem,

Savoir reconnaître nos erreurs….

Et « se guérir » de nos mauvaises pensées, mauvaises paroles, mauvais actes !

 

Mais comment réussir un travail si énorme ?!!!!

Bonne nouvelle les enfants, notre paracha TSAV se charge de nous enseigner comment y parvenir !

Ses trucs et astuces : c’est parti !!!!!!!

Dans notre paracha, Hachem ordonne à Moché Rabénou de nommer Aaron et ses fils COHANIM, les prêtes du Michkan, du Temple !!! Et ainsi d’effectuer la Avoda, le service du Temple, au nom de tout le peuple d’Israël!  Quelles fonctions sacrées !

Mais Aaron, qui était un homme extrêmement humble, ne comprenait pas qu’Hachem puisse lui donner un si grand honneur, le poste de « Cohen gadol », grand prêtre, lui semblait si important !

« Justement ! » lui dit Moché Rabénou

Il faut agir vite et sans délai, ainsi le yetser hara, le mauvais penchant, ne pourra empêcher Aaron et ses fils d’assumer leurs devoirs si conséquents !

Comme Aaron, nous aussi les enfants nous devons prendre soin de faire les choses sans trainer, de ne pas reporter à demain ce que nous avons à faire, et ce même si nous sommes fatigués ou avons la flemme !!! Soyons enthousiastes !

Parfois nous pensons, nous rêvons à nos envies, nos devoirs,…

Parfois même nous en parlons, ayant l’impression d’avancer un peu plus dans nos démarches.

Mais si nous n’agissons pas ??? Rien ne se passe ! ;(

Alors gooooooooooo ! N’ayons pas peur et n’attendons pas pour nous aider, aider les autres et aider Hachem à faire de nous de plus belles personnes encore !

Envie d’être meilleur à l’école ? GO !!!!

Envie de dire à quelqu’un qu’on l’aime ? GO !!!!

Envie de faire plus de mitsvot ? GO !!!!

 

Moché Rabénou avait bien comprit tout cela et encouragea tres fort Aaron

Il l’initia pendant 7 jours au Service du Michkan : « chivath yemei hamilouim »

Moché agît exactement comme Hachem le lui avait ordonné et expliqua à Aaron et ses fils toutes les lois qu’ils leurs appartenaient d’observer en tant que Cohanim (prêtres), au cours de leur service dans le Michkan.
Les Cohanim devaient s’assurer qu’un feu constant brûle sur l’Autel  et comme eux, nous devons entretenir notre flamme, intérieure et extérieure, notre flamme juive les enfants !

Elle ne doit jamais s’éteindre

«Un feu continuel sera entretenu sur l’autel, il ne devra point s’éteindre»

Chaque jour, nous devons avoir conscience de la présence d’Hachem, notre cœur sera toujours animé par une Flamme de crainte et d’amour pour Hachem, de sorte que nous puissions avancer dans notre vie avec noblesse !

Sur ce feu, au sein du Michkan, tous les « Korbanot », les sacrifices, y étaient consumés : de la viande, du pain ou du vin.


Ces korbanot servaient à matérialiser, à symboliser la reconnaissance de différentes choses :

Les offrandes de Paix (Chelamim), de prémices (tout ne nous appartient pas), d’Expiation pour nos fautes involontaires (’Hatat) et de culpabilité pour nos fautes volontaires (Acham).

Et tous ces korbanot étaient réalisés par les Cohanim, des personnes rituellement pures, choisit par Hachem, en lieu saint, le Michkan, et en un temps précisément défini.

De nos jours, dans la mesure où nous n’avons plus le « Bet Hamikdach », le Temple, nous ne pouvons pas faire ces korbanot, ces sacrifices.

 

Alors comment fait-on les enfants?

Et bien nous remplaçons ces korbanot par de la générosité, par des prières et par de la sincérité !
Par le biais de la « Tsédaka », nos dons aux nécessiteux,

Du « Maasser », une partie de notre argent gagné,

De la « Térouma » sur les récoltes en Israel,

Du   »Birkat HaGomel » lorsqu’on a surmonté une difficile épreuve.

D’autres prières que nous faisons le matin (Chaarit), l’après midi (Minha) et le soir (Arvit),

Et nos propres prières personnelles !

Même à notre époque, donc, où nous n’avons ni sacrifices ni Temple, nous remercions Hachem des miracles qui nous ont été faits

Mais attention ! Il ne s’agit pas de considérer nos prières ou nos bonnes actions comme des taches répétitives et mécaniques, celles-ci ne doivent pas être accomplis simplement pour se donner bonne conscience ou s’acquitter d’une « obligation », mais doivent être animés par une chaleur intérieure qui se manifeste extérieurement dans le désir de les accomplir de la plus belle manière possible.

Remercier c’est avant tout reconnaitre les enfants:

On remercie sa maman et son papa car nous reconnaissons leurs efforts envers nous,

On remercie Hachem car nous reconnaissons sa grandeur,

Et on peut se remercier soi même aussi ! ;) lorsque nous avons reconnu nos erreurs et réussi de belles choses !

Tout comme Aaron et ses fils le faisaient au sein du Temple, il est absolument essentiel de mettre de la « Cavanna » (intention), de la sincérité dans nos prières, nos paroles et nos actes

Ne surtout pas avoir le cœur orgueilleux mais l’avoir le plus ouvert et authentique possible !

Pourquoi ?

Parce que tous ces korbanot que faisaient les Cohanim à l’époque du Temple, toutes ces prières et bonnes actions que nous tentons de faire aujourd’hui, ne sont en réalité faites que pour se rapprocher d’Hachem !

En hébreu « Korban » vient du verbe Karov qui signifie « se rapprocher » et pour se rapprocher vraiment les enfants nous savons bien qu’il est impossible d’y arriver avec du mensonge ou de la mauvaise foi !

Il en va de même lorsque nous voulons nous rapprocher de quelqu’un ou bien de nous même, essayez d’être vrai ;)

La nomination d’Aaron et ses fils en tant que Cohanim, que prêtres, nous invite tous, les enfants, à entretenir nous aussi notre flamme juive, à reconnaitre nos erreurs et à les corriger le plus sincèrement possible.

Hachem ordonna à Moché Rabénou de rassembler tout le peuple d’Israel à l’entrée de l’OHEL MOËD, à l’endroit même du Michkan où Aaron et ses fils devenaient COHANIM

« Rassemble toute la communauté ! »  Car c’est au nom de tous les juifs que les Cohanim allaient faire la Avoda dans le Michkan !

Tous les Juifs sont, en réalité, considérés comme des Cohanim : « Et vous serez pour Moi un royaume de prêtres et une nation sainte »

Chabbat Chalom mes petits cœurs ! ;)

Sivann

 

 


1 commentaire »

  1. Sarah Sebban dit :

    Bonjour

    cette histoire me donne des ailes , et je voudrais dire que ma flamme intérieure je la ressent très fort. Elle me brûle !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Sarah 8 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>